La pompe à chaleur Air Eau : un chauffage économique

La pompe à chaleur air eau (appelée communément PAC) est un mode de chauffage écologique, performant, autonome, et surtout économique grâce à des coûts d’exploitation très faibles.

Fonctionnement de la pompe à chaleur air eau

Une installation de pompe à chaleur air eau se compose d’un groupe extérieur systématiquement situé à l’air libre. La fonction du groupe est de capter des calories présentes dans l’air, cela créer un échange thermique avec un fluide frigorigène qui circule  en circuit fermé. Au contact de l’air se fluide va se réchauffer, il se transformera alors en gaz, puis sera comprimé par le compresseur qui est la pièce maîtresse de la pompe à chaleur. Le phénomène de compression va permettre de démultiplier la chaleur, ceci permet à la pompe à chaleur de produire plus d’énergie que ce qu’elle en consomme. Il existe un indice de performance pour chaque pompe à chaleur afin de pouvoir en mesurer  l’efficacité, cet indice est le « COP » (coefficient de performance). Le COP se calcul à une température extérieure de + 7°C,  il mesure ce que la pompe à chaleur consomme par rapport à ce qu’elle restitue. Plus le COP est élevé et plus la pompe à chaleur est performante.

La pompe à chaleur Air Eau, un chauffage économique

Une fois que le fluide frigorigène aura été comprimé afin d’être monté en température, il passera dans un échangeur à plaques afin de transmettre ses calories (sa chaleur) au réseau d’eau qui circule dans les émetteurs de chaleur. Ces émetteurs peuvent être des radiateurs, un plancher chauffant ou encore des ventilos convecteurs.

Chaque pompe à chaleur est équipée d’un thermostat placé à l’intérieur du logement afin de contrôler la température ambiante. Certaines pompes à chaleur sont équipées de thermostats intelligents, ils permettent de programmer des plages horaires de fonctionnement, ou encore de suivre les consommations en temps réel.

Pour résumer la pompe à chaleur capte des calories dans l’air, puis elle les démultiplie grâce à son compresseur afin de les restituer au travers d’émetteurs de chauffage à eau.

Comment choisir sa pompe à chaleur air eau ?

Ce système de chauffage convient aussi bien à des logements neufs  qu’à des maisons en rénovation. Selon les émetteurs à chauffer, le type de pompe à chaleur sera différent. Pour un plancher chauffant ou des ventilos convecteur, une pompe à chaleur air-eau basse température conviendra parfaitement. Alors que pour chauffer un réseau de radiateurs il faudra impérativement orienter son choix vers une pompe à chaleur air-eau haute température, qui a la particularité de produire de l’eau jusqu’à 65°C. Elle pourra alors venir en remplacement d’une chaudière tout en conservant le réseau de radiateurs existants. Elle peut également être couplée à une chaudière fioul ou gaz, elle fonctionnera alors en relève de chaudière. La relève de chaudière peut être automatique, un boîtier de régulation donnera la priorité de chauffage à la pompe à chaleur ou à la chaudière, ou être manuelle, une vanne trois voies permettra de choisir manuellement de chauffer avec la chaudière ou avec la pompe à chaleur.

Les aides de l'état

Bon à savoir : la pompe à chaleur air eau est éligible au crédit d’impôt hauteur de 30% de la valeur du matériel, et à l’éco- prêt à taux  zéro. Seule condition, l’installation doit être réalisée par un installateur RGE (reconnu grenelle de l’environnement). Pour que cette certification soit délivrée à l’installateur il doit disposée d’une qualification Qualipac, ou Qualibat.


Partager cet article