Investir dans l'immobilier : une bonne idée ?

En 2018, l’envie d’investir dans l’immobilier locatif se fait ressentir en France.  En théorie, c’est un investissement qui rapporte et procure une sécurité sur le long-terme mais en pratique, c’est tout autre chose. Pour les novices, il est important de se renseigner avant d’acheter. Ici nous allons aborder les points qu’il semble essentiel de connaître afin de faire un choix avisé. Gardons tout de même à l’esprit qu’investir comporte toujours un certain nombre de risques et l’immobilier ne fait pas exception à la règle étant très susceptible aux vagues de changement.

Investir dans l'immobilier : une bonne idée ?

Tout d’abord, il y a une phase de planification. Il vous faudra déterminer vos objectifs d’investissement : avez-vous l’intention de louer le bien ou d’y habiter vous-même, souhaitez-vous investir dans du neuf ou dans de l’ancien, qui est votre cible en tant que futurs locataires, à quelle aide pouvez-vous prétendre au vu de votre revenu ? Toutes ces questions sont cruciales avant même de se mettre à la recherche du bien en question. En général, pour commencer il vaut mieux choisir quelque chose de plutôt petit, comme un studio ou un deux pièces, qui sera destiné à des personnes vivant seules. Ensuite, il est impératif de penser à l’emplacement, s’il est près d’une université (cible estudiantine), d’une gare (travailleurs) ou dans un coin tranquille (personne âgée), etc. Il faut également se renseigner sur la disponibilité de supermarchés dans le coin et ce genre de question pratique, auxquelles on oublie parfois de réfléchir. Si vous ne connaissez pas personnellement le quartier ou la ville dans lequel vous souhaitez investir, faites vos recherches, contactez quelqu’un qui y vit et/ou regardez ce qu’il se dit via Internet, la réputation d’un endroit est importante pour vos futurs locataires, ainsi que l’abondance de postes de travail dans la région. Tant de choses auxquelles penser qui feront de votre bien un investissement rentable ou non.

Ensuite, la phase des visites. Faire un grand nombre de visites dans la région qui vous intéresse vous permettra de jauger ce qu’il y a sur le marché, d’évaluer ce qui vous correspond le mieux et de rentrer dans l’aspect pratique et « sur le terrain » de l’achat immobilier. Il vaut mieux en faire trop que pas assez, pour ensuite être confiant quant au choix que vous ferez. Une option attrayante pour bon nombre de français est d’investir dans l’ancien plutôt que dans le neuf, dans le but de rénover l’endroit pour pouvoir le louer à un prix plus élevé. Il est vrai que les anciens immeubles ou maisons ont plus de « cachet », autrement dit une personnalité, ce qui fonctionne bien avec les potentiels locataires ou futurs acheteurs et souvent, les anciens sont mieux situés car vu qu’ils ont été construits en premier, il y avait plus de choix au niveau de l’emplacement. En revanche, pour que cela vaille la peine il faut, dans votre calcul, inclure une estimation du coût des rénovations, qui peut vite grimper. Cela dépend de la quantité de travaux à effectuer, de ce que vous souhaitez faire de l’endroit et de vos compétences personnelles. En effet, une solution économique pour rendre l’achat d’un bien « ancien » serait de réaliser une partie de la rénovation vous-même. Si vous avez une âme de bricoleur, il serait question de faire certaines tâches légères par vous-même au lieu de payer un professionnel. Dans ce cas-là, tout ce dont vous avez besoin c’est un bon kit d’outils, que vous pouvez facilement acheter en ligne sur un site comme RS Components, ou alors dans un magasin spécialisé. Evidemment, il faut être réaliste quant à vos capacités manuelles car si ce n’est pas votre tasse de thé et que vous aimeriez vous lancer un défi, le risque d’investir plus que le bien vous rapportera augmente. Néanmoins, lorsque vous achetez n’importe quel bien, qu’il soit ancien ou récent, il est important de vérifier rigoureusement les fonctions de base comme l’installation électrique et celle du chauffage par exemple : a-t-elle été révisée récemment ou sera-t-il à vous de le faire dans quelques années ? Etant des installations plus importantes, tant au niveau coût qu’au niveau temps et travail, il faut s’en assurer avant de signer.

Une dernière chose : méfiez-vous aussi des affaires « trop belles pour être vraies », car c’est probablement le cas !

Voilà pour vous une compilation des informations de base qui vous seront utiles lorsque vous cherchez à vous lancer dans l’investissement immobilier locatif (ou non).