Nos conseils pour agrandir votre maison avec une véranda ou une extension

Que votre terrain soit étendu ou non, vous pouvez aisément gagner quelques mètres carrés en construisant une extension de maison. De nombreuses solutions pratiques et économiques existent.

Surélévation de votre toiture, intégration dans votre bâti ou installation d’une véranda : cette pièce supplémentaire comblera votre besoin d’espace !

Nos conseils pour agrandir votre maison avec une véranda ou une extension

Quelle est la situation juridique de votre bien immobilier ?

En France, les règles en matière de construction sont nombreuses et précises. Elles définissent la limite d’emprise au sol, la hauteur de votre bâti, l’implantation vis-à-vis de vos voisins et même la couleur de vos murs.

Selon votre lieu de résidence, votre projet devra répondre aux contraintes :

  • du plan local d’urbanisme (PLU), propre Ă  chaque commune
  • de l’architecte des bâtiments de France (ABF), lorsque vous vous trouvez Ă  moins de 500 mètres d’un monument historique
  • du règlement national d’urbanisme, applicable dans tout le pays

Pour en savoir plus, prenez contact avec votre mairie !

Demandez les autorisations préalables

Un permis de construire n’est pas toujours nécessaire en France. Tout dépend de votre situation.

Il devient obligatoire si votre surface d’agrandissement :

  • est supĂ©rieure Ă  40 m2. Au-delĂ  de 150 m2, vous devrez faire appel Ă  un architecte
  • s’établit entre 20 et 40 m2, mais porte la superficie totale de vos planchers existants au-dessus de 150 m2, ou que la forme de votre bâti n’est pas en U
  • change l’usage d’une pièce dĂ©jĂ  prĂ©sente

Vous n’êtes pas concerné ? Alors déposez simplement une déclaration préalable de travaux en mairie.

Choisissez le matériau adapté à vos besoins d’extension

Quatre matériaux ont la faveur des propriétaires pour leurs extensions de maison. Chacun possède ses propres avantages et inconvénients.

Une véranda en PVC

Économique et facile à entretenir, il accuse un vieillissement rapide. Si son rapport qualité-prix exceptionnel séduit toujours autant les consommateurs, son manque de charme et son absence de couleur pourraient vous rebuter.

Une extension en aluminium

Ce métal flexible et léger s’installe sans peine. Soudé, vissé ou riveté, il offre une grande liberté de forme. Il s’entretient sans difficulté, résiste à la corrosion, mais isole moins bien votre pièce.

Il compense sa modeste perte thermique par une surface vitrée jusqu’à 20 % supérieure. Grâce à elle, vous capterez mieux la chaleur du soleil.

Et si vous utilisiez du bois ?

Matériau naturel par excellence, le bois représente un excellent choix. Malgré un entretien plus ardu, réclamant des traitements anti-intempéries réguliers, il possède une longévité remarquable.

Très apprécié pour son esthétique, il s’intègrera parfaitement dans votre jardin.

L’acier offre une résistance à toute épreuve

Le métal reste encore aujourd’hui très populaire. Typique des vérandas à l’ancienne, il résiste à l’usure, à la corrosion et à l’épreuve du temps.

Son épaisseur, sa lourdeur et sa rigidité limitent cependant l’espace disponible pour le verre et réduisent la captation des calories solaires.

Comment bien Ă©tablir son budget pour une extensions sans rien oublier

Selon le matériau choisi et votre surface au sol, les tarifs vont de 800 € à 2500 € le m2. Outre la véranda elle-même, des couts supplémentaires s’ajoutent. Ne les oubliez pas.

Prévoyez une enveloppe pour :

  • les Ă©ventuels travaux de terrassement prĂ©alables
  • les modifications Ă  apporter Ă  vos murs existants
  • les raccords nĂ©cessaires (eau chaude, eau froide, branchements Ă©lectriques, Internet, etc.)

Une fois sûr de votre projet et les autorisations déposées en mairie, prenez la température auprès des entreprises de votre région. Demandez un devis pour votre extension de maison à chacune d’elles. Comparez et choisissez celle qui s’adaptera le plus à vos exigences.