Guide d’achat d’un groupe électrogène

Un groupe électrogène est un appareil de générations énergétique. Il permet donc de créer de l’électricité et ainsi attribuer une relative autonomie à son utilisateur. Le groupe électrogène produit de l’électricité à l’aide d’une autre énergie, couramment l’essence ou le diesel. Longtemps destiné aux habitués du camping, aux commerces ambulants, aux professionnels sur chantier et à l’industrie du spectacle, il s’est aujourd’hui bien démocratisé, notamment grâce à l’apparition de normes et de tarifs bien plus abordables. Un marché qui se porte donc bien, mais au vu de la pléthore de modèles qui sortent chaque année, et dans lequel il est donc devenu extrêmement difficile pour le néophyte de se retrouver. En effet, on n’achète pas un groupe électrogène comme on achète un combiné à bois. Pas que le combiné à bois soit d’une simplicité simple, mais en se renseignant un peu, on peut rapidement savoir que certains modèles, tel le k6-154 de Scheppach Kity, sont des modèles de référence. Ici l’exemple du combiné à bois mais on aurait pu prendre l’exemple de l’étau ou tant d’autres. Nous allons donc brièvement voir comment choisir son groupe électrogène.

Ce n’est pas la taille qui compte …

En termes de rapport qualité prix, les gros groupes sont régulièrement au dessus des portables, il est donc conseillé lors de l’achat d’un groupe électrogène de ne prendre un portable que lorsque ce choix est motivé par une importante mobilité. Si le groupe est au fond du garage, même si cela prend plus de place, optez pour un gros groupe ! Les groupes portables son généralement réservés au camping cariste, qui d’ailleurs cherchent également des groupes de type silencieux.

Le silence des agneaux !

Oui, un groupe électrogène c’est bruyant ! Il ne faut pas se le cacher, on parle d’un moteur qui tourne à plein régime et qui en plus est souvent dénudé. Deux solutions s’offre à vous, la première les groupes dits silencieux, mais la encore le bruit peut persister, la seconde, qui bien souvent ne s’applique qu’aux groupes les plus imposants, il faut, capoter le groupe. Capoter, c’est tout simplement l’entouré d’une coque pour le rendre moins bruyant.

Les normes et le fonctionnement

Si un groupe diesel sera bien plus rentable à l’utilisation, il sera également bien plus cher, il est donc conseillé de n’opter pour cela qu’en tant que professionnel. Pour ce qui est de l’usage domestique, il vous est conseillé entre autre, d’observer certaine précaution. La première, il est déconseillé de brancher des appareils de type électronique sur un groupe électrogène, la tension n est pas stable et cela cause de gros problèmes. Si vous devez quand même le faire, opter pour un groupe disposant de l’AVR, voir mieux de l’INVERTER, il s’agit la de normes de régulations de courant, qui permettent de stabiliser légèrement pour l’avr et un peu mieux pour l’inverter le courant.

Les accessoires

Pour finir, les accessoires présents avec les groupes électrogènes sont nombreux, mais ils sont rares à sortir du lot. Le chariot bien entendu dans le cas de gros groupe pour aider au transport de celui-ci. L’inverseur de source enfin, pour une utilisation domestique qui permet de régler l’utilisation de courant entre le groupe et le secteur, permettant ainsi de rapidement régler les soucis de coupures de courant.

Avec tout ceci vous devriez être plus qu’armé pour vous lancer dans l’achat d’un groupe électrogène


Partager cet article