Plus tendance que jamais : du parquet dans la salle de bain

Comme l’indiquent les tendances déco, l’engouement pour une décoration aux touches naturelles, et notamment le goût pour le parquet ne cesse de s’affirmer dans les projets de décoration intérieure. Souvent réservé aux chambres et aux pièces de vies, le parquet investit désormais les pièces humides et notamment la salle de bain pour notre plus grand bonheur. Attention toutefois, des règles élémentaires doivent être respectées dans le choix du parquet et dans la technique de pose à adopter pour garantir un résultat à la fois esthétique, confortable, résistant et durable dans le temps.

Parquet Salle de Bain

Parquet : quel bois choisir pour les pièces humides ?

Si vous êtes convaincus par l’effet que produira la pose d’un parquet dans votre salle de bain, soyez rigoureusement attentifs à l’essence de bois que vous choisirez pour votre pièce d’eau. En effet, tous les bois ne peuvent pas intégrer des espaces humides, certaines essences étant extrêmement sensibles à une forte hygrométrie et aux projections d’eau.

Ainsi, vous devrez, peut-être à regret, laisser de côté des essences de bois locales et non traitées, et opter pour des bois exotiques imputrescibles ou des bois européens préalablement traités par rétification pour résister à l’humidité. On peut par exemple citer le teck, le merbau, l’ipé, le wengé, ou encore le frêne, le hêtre ou le pin maritime rétifié.

Quelle technique pour la pose de votre parquet ?

La technique et la qualité de la pose d’un parquet sont également essentiel, tant pour l’aspect esthétique que pour la résistance du sol. En raison des contraintes directement liées à l’humidité des pièces d’eau, seule une pose collée assurera une réelle résistance à l’hygrométrie et aux variations de températures. L’étanchéité de la pose sera également essentielle pour que le parquet ne gonfle pas ou ne subisse pas les assauts dévastateurs de champignons.

Pour la pose collée, on emploiera de préférence une colle polyuréthane offrant une grande résistance à l’eau. Le dispositif d’étanchéité sera assuré par des joints dits « pont de bateau ». Pour ce faire, il existe plusieurs solutions. Si certains parquets intègrent directement un joint d’étanchéité, d’autre parquet devront être complété par un joint à fixer ou par un joint en mastic liquide. Ces joints sont le plus souvent de couleurs foncés et rappellent réellement le pont d’un bateau, d’où le nom donnée à la technique de pose.

Vous êtes séduit ? N'hésitez pas à vous lancer ou, si vous n'êtes pas bricoleur, à faire appel à un professionnel pour relooker votre salle de bain grâce au parquet.


Partager cet article