Surélévation d'une maison : quelles sont les démarches à suivre ?

Votre habitat vous est précieux. Il raconte votre histoire et garde vos meilleurs souvenirs. Pourtant, votre logement vous semble trop petit à présent et il vous faudrait un lieu de vie plus spacieux, un refuge dans lequel tous les membres de la famille peuvent s’épanouir pleinement. Ne vous découragez pas pour autant. Vous n’êtes pas obligé de déménager. De nos jours, une extension de maison est très courante et par exemple grâce à la surélévation, vous pouvez gagner des m2 en plus. Cet agrandissement permet également d’augmenter la plus-value de votre maison. Le concept consiste à créer un étage supplémentaire, ou juste à optimiser le volume du bâti afin de favoriser l’exploitation des greniers ou des combles. Cette forme d’extension affiche plusieurs avantages, mais sa mise en œuvre n’est pas à prendre à la légère. C’est en effet là un projet très technique nécessitant une étude minutieuse au préalable, car il est soumis à des règles et contraintes précises.

Se renseigner sur les réglementations

La surélévation de votre maison individuelle fait partie des travaux gros œuvre. Celle-ci a un impact sur l’apparence extérieure du bâti. Avant de souscrire le contrat d’ assurance dommage ouvrage et d’entamer les chantiers, vous devrez donc vous rendre auprès de votre mairie pour connaître les règlements en matière d’urbanisme. Le Plan Local d’Urbanisme stipule les hauteurs de bâtiments à ne pas dépasser dans votre quartier. Ce document peut également indiquer les matériaux et le type de construction autorisés, et auxquels vous devrez vous conformer.
Vous avez des voisins ? En plus du PLU, il vous faudra respecter les servitudes ou relations entre propriétaires proches. Votre rehausse de toiture ne doit pas priver vos voisins de la lumière naturelle, ou de l’accès à la voie publique.

Surélévation d'une maison : quelles sont les démarches à suivre ?

Déclaration préalable ou permis de construire ?

Une déclaration préalable est suffisante dans le cas où l’agrandissement ajoute une surface de plancher inférieure à 20 m2 (40 m2 en zone urbaine). En revanche, vous devrez faire une demande de permis de construire si la rehausse de toiture dépasse les 20 m2 ou 40 m2.

La réglementation thermique

Il convient de rappeler que l’extension de votre logement est soumise à la réglementation thermique. La RT qui sera appliquée dépend du calcul de la SRT ou Surface Thermique.

Étudier la faisabilité du projet

Chaque habitation est différente. Afin de savoir si votre structure existante peut supporter les travaux, il faut que vous effectuiez donc une étude de faisabilité. Cet examen approfondi vise principalement à vérifier la solidité des fondations de votre logement.
Cette mission doit être prise en charge par un professionnel du bâtiment, car il est le mieux placé pour confirmer que votre projet peut être concrétisé ou non. Vous pouvez contacter un architecte, un maître d’œuvre ou un bureau d’études.

Estimer les coûts

La prochaine étape c’est évaluer le coût de la surélévation de votre toiture. Il s’agit là d’un investissement considérable nécessitant d’être bien défini en amont. Il faudra d’abord estimer les coûts des gros œuvres et des finitions. Les matériaux, les techniques et les mains-d’œuvre influencent le prix. Pour vous faire une idée plus précise du budget nécessaire, recourez à des professionnels capables de vous fournir des bons conseils et des devis détaillés. Vous pourrez ensuite éventuellement faire jouer la concurrence.

Souscrire les bonnes assurances pour vos travaux

Vous êtes déjà couvert par une assurance multirisque habitation. D’autres types de couvertures seront-ils encore nécessaires pour assurer votre projet d’extension ?
Il vous faudra effectivement des garanties supplémentaires. Vous ne pouvez pas prévoir les sinistres risquant d’avoir lieu au cours du chantier. Pour dénicher le contrat qui vous convient en termes de primes et de garanties, pensez à solliciter l’aide d’un courtier. Ce spécialiste vous mettra à l’abri des pièges liés aux assurances. Neutre, son unique finalité est de vous trouver la meilleure offre qui soit.

Souscrire une assurance dommage ouvrage (DO)

La souscription à une assurance dommage ouvrage s’impose aux maîtres d’ouvrage. En tant que tel, vous êtes donc concerné par cette obligation. Cette couverture vous fera bénéficier d’une indemnisation immédiate en cas de malfaçons relatives à la construction, c’est-à-dire des désordres portant atteinte à la solidité de l’ouvrage.
La garantie DO doit être souscrite avant le début des travaux. Elle prend effet au même moment que la garantie décennale de constructeur. Sa durée de couverture est de dix ans à compter de la date de réception de l’ouvrage. En recourant à un courtier spécialisé, vous pouvez obtenir un devis gratuit pour votre assurance dommage ouvrage

Les garanties de l’entrepreneur

Outre la garantie décennale abordée ci-dessus prenant en charge les dégâts importants (effondrement du toit, fissures majeures, infiltrations significatives…), les intervenants en charge de la rehausse de votre toiture doivent avoir une assurance responsabilité civile. C’est une couverture pour les dommages corporels ou matériels occasionnés à autrui.
En complément, il y a la garantie de parfait achèvement qui vous couvre pendant un an. L’artisan est tenu de réparer les sinistres ayant lieu durant l’année suivant la réception du travail accompli. La responsabilité biennale de deux ans oblige les entrepreneurs à remplacer ou à réparer les équipements ayant rencontrés des pannes.

Prendre connaissance des aides financières

L’État français offre de nombreuses aides financières aux particuliers afin d’alléger leurs dépenses de construction ou de rénovation. Parmi les subventions proposées, on distingue :

  • La CITE (Crédit d’Impôt pour la Transition Énergétique)
  • L’éco-prêt à taux zéro

Pour être éligible à ces aides, il faut remplir un certain nombre de conditions. Renseignez-vous à l’avance pour savoir si vous avez le profil requis.

Se faire accompagner par des professionnels compétents

Rehausser la toiture de votre demeure est un projet d’une grande envergure. Depuis l’étude jusqu’à la fin des travaux, il est judicieux d’être entouré par des professionnels compétents, mais surtout de confiance. Si le feeling ne passe pas dès le premier abord, il vaut mieux passer son chemin. Privilégiez des partenariats fiables pour assurer le bon déroulement de vos travaux de surélévation.