Les subventions pour la rénovation énergétique


Le gouvernement français a augmenté le financement d’un programme qui va permettre aux propriétaires de couvrir jusqu’à 20 000 euros les frais pour des rénovations respectueuses de l’environnement. Cette mesure entre dans le plan de relance économique de 100 milliards d’euros, connu sous le nom de France Relance, qui vise à aider le pays à se remettre des effets de la crise de coronavirus.



Dans le cadre de ce programme, des aides financières de 2 milliards d’euros sont prévues pour le dispositif Ma Prime Rénov. Ce financement est accessible à tous les Français, quels que soient leurs revenus, depuis le 1er janvier 2021. Outre cette prime, les Français peuvent aussi  être éligibles à d’autres aides pour la Rénovation énergétique de leur logement.

Les subventions pour la rénovation énergétique

Ma Prime Rénov, une aide financière accessible à tous

La France a mis en place un programme qui rend toute personne éligible à une aide financière pour rénover son bien afin de le rendre plus économe en énergie. Avec Ma Prime Rénov, les propriétaires peuvent être indemnisés jusqu’à 90 % de leurs frais de rénovation.

Les seules conditions pour obtenir cette aide sont que les travaux doivent être effectués par une entreprise labellisée RGE (Reconnu garant de l’environnement) et qu’ils figurent sur une liste de rénovations agréées comprenant le remplacement d’une chaudière par un modèle plus économe en énergie, l’installation d’isolation pour les murs, les toits, l’installation d’une pompe à chaleur géothermique ou solaire thermique…

« Habiter mieux », une aide pour les ménages avec des revenus plus modestes

Outre Ma Prime Rénov, les ménages avec des revenus plus modestes peuvent aussi être éligibles au dispositif « Habiter mieux ». Il s’agit d’un soutien financier octroyé par l’Anah (Agence nationale de l’habitat » pour aider les foyers à apporter des améliorations à leurs logements. Vous pouvez ainsi obtenir une aide financière avec un plafond fixé à 18 000 euros.

Les ménages aux ressources modestes sont éligibles à cette aide. Cependant, ils doivent aussi occuper un logement individuel. Elle concerne les biens occupés à titre de résidence principale. Il est bon de rappeler que les deux aides indiquées ne sont pas cumulables.

L’éco-prêt à taux zéro

Ce crédit est un autre dispositif permettant aux propriétaires de souscrire un prêt destiné à faire des travaux de rénovation énergétique. Comme son nom l’indique, les emprunteurs n’auront pas à payer d’intérêt. Le gouvernement français a décidé de prolonger ce dispositif jusqu’à la fin de cette année.

Et comme pour l’aide « Habiter mieux », les personnes éligibles à l’Éco-prêt à taux zéro doivent réaliser les travaux sur un logement considéré comme une résidence principale. Le montant maximum que les gens peuvent obtenir est fixé à 30 000 euros.

Des avantages fiscaux

Lors de la rénovation d’un bien, il est tout à fait possible d’obtenir une réduction de 5,5 % de la TVA sur certains travaux. Cet avantage fiscal est octroyé aux syndicats de propriétaires, les bailleurs ou les propriétaires occupants.

Outre ce dispositif, il y a aussi la réduction d’impôt Denormandie qui permet aux futurs acheteurs d’un bien à rénover de bénéficier d’une baisse de l’impôt sur le revenu.