Les 3 sortes de pompes à chaleur

La pompe à chaleur est un système de chauffage alternatif à la chaudière à mazout et à la chaudière à gaz. Le principe de ce système consiste à aller chercher des calories de chaleur dans des milieux naturels, là où la chaleur est gratuite et inépuisable, pour la transférer dans les habitations. Il s’agit donc d’une alternative plus écologique que les systèmes traditionnels auxquels nous sommes régulièrement confrontés.

Si beaucoup de ménages connaissent le principe de la pompe à chaleur, peu savent qu’il existe plusieurs variantes à ce système selon l’endroit où l’on va chercher les calories énergétiques. Ainsi, la pompe à chaleur air eau aura comme source de chaleur l’air qui nous entoure. Elle sera donc installée à l’extérieur de la maison pour se servir de la chaleur de l’air. Il s’agit donc d’une pompe à chaleur aérothermique. A côté de celle-ci, on trouve la pompe à chaleur sol eau, aussi appelée pompe à chaleur géothermique.

Cette dernière ira donc puiser la chaleur dans le sol grâce à l’énergie géothermique (pour en savoir plus sur la géothermie, cliquez ici). Pour atteindre cette chaleur, il est nécessaire d’installer des tuyaux dans le sol de son jardin afin de capter la chaleur régulière qui s’y trouve. Enfin, il existe une dernière sorte de pompe à chaleur : la pompe à chaleur eau eau ou hydrothermique. Cette fois-ci, la pompe à chaleur ne prend pas la chaleur qui se trouve dans l’air ou dans le sol mais bien celle qui se trouve dans l’eau, c’est-à-dire dans des nappes phréatiques, dans des cours d’eau ou dans des puits.

Chaque pompe à chaleur dispose de caractéristiques bien principales et il est utile de s’informer auprès de professionnels de la pompe à chaleur afin de savoir quelle pompe à chaleur est la plus adaptée à tel type d’habitation.


Partager cet article