Réussir vos semis

A un moment de votre vie de jardinier bio, vous serez forcément tenté par l’expérience de réaliser vos propres semis d’intérieur. Que ce soit pour faire vos tomates, vos aubergines… il faut être honnête cela reste très captivant pour le jardinier mais pas toujours simple.

A travers la vidéo contenu dans cet article “comment faire un repiquage intermédiaire avec une simple cuillère“,  je vous montre une étape cruciale dans la vie d’un semis. Cependant, le rôle du jardinier se s’arrête pas seulement à déposer la graine, à arroser et d’attendre le moment des plantations : loin de là !
En tant que jardinier, vous allez devoir vous occuper de vos plantes afin de rendre ces dernières suffisamment forte, résistante.

Personnellement, lorsque j’ai commencé à m’intéresser à faire mes semis d’intérieur et plus particulièrement dans le but de déguster de bonne variété de tomates, j’ai fait une grosse erreur qui a entrainé une sorte de choc au moment de la plantation ! Pour être honnête et si cela vous ai déjà arrivé également, vous allez être d’accord avec ceci : Il n’y a rien de plus frustrant que d’avoir pris soin (peut être un peu trop) de vos semis, jeunes plantes pour se retrouver à courir en jardinerie, à la dernière minute afin de “sauver” sa saison potagère !

Je m’appelle Yannick Hirel auteur du blog Au potager bio sur lequel je partage mes expériences personnelles sur le thème du jardinage biologique.


Partager cet article