Comment réparer une fuite d'eau soi-même ?

Les étapes pour une réparation de fuite d’eau

Votre plomberie vous fait-elle défaut avec une fuite par-ci par-là ? Sachez qu’il est possible de faire la réparation par vos propres moins. Sans pour autant égaler le travail d’un artisan plombier, quelques astuces vous permettront de faire une intervention d’urgence. Avec du sang-froid, de la bonne volonté et des accessoires, la manœuvre peut être effectuée par n’importe qui. Les spécialistes d'APP Plomberie vous expliquent comment faire.

Comment réparer une fuite d eau soi-même ?

Première étape, identifiez l’origine de la fuite

Une fuite d’eau peut se présenter sous deux formes à savoir une fuite visible et une fuite invisible. Dans le cas d’une fuite invisible, vous devez surveiller le compteur afin de vérifier s’il y a une activité anormale. Quel que soit le cas de figure auquel vous faites face, le premier réflexe à faire est de couper l’alimentation de l’eau. En fonction de votre installation, vous devez soit couper les circuits d’eau indépendants, soit l’arrivée générale.

Si la fuite a comme origine une canalisation encastrée ou enterrée, vous ne pourrez pas intervenir. Cela nécessite des compétences spécifiques que seul un professionnel peut gérer. Si la fuite est comme origine le raccordement des tuyaux ou des fissures visibles, une réparation de fortune est envisageable.

Deuxième étape, préparez le support

Avant de colmater la fuite, vous devez vous assurer que cette action n’occasionne pas d’effet secondaire sur l’eau. En effet, les tuyaux en cuivre peuvent être victime d’oxydation ou de vapeurs de grasse. La préparation des tuyaux doit passer par le séchage, la désoxydation et le dégraissage. Pour sécher à l’air chaud la zone de fuite, il suffit de vous munir d’un simple sèche-cheveux ou d’un chiffon.

Pour la désoxydation, vous devez dépolir la surface avec un tampon de laine en acier ou une brosse métallique à fil fin. Quant au dégraissage, il faut se procurer une substance avec les mêmes propriétés que le trichloréthylène. Vous pouvez par exemple imbiber un chiffon avec de l’alcool sans gras. En outre, il peut arriver que la fuite n’ait pas besoin d’être colmatée.

Si le problème se passe au niveau des raccords, un simple serrage des écrous avec une clé peut résoudre le problème. Si la fuite ne s’arrête pas, cela signifie que votre joint est inutilisable et doit être remplacé.

Troisième étape, passez au colmatage

Pour une fuite nécessitant un colmatage, les solutions sont variées, mais les plus intéressants sont le mastic et la bande antifuite. Si vous optez pour le mastic, les gants de protection sont nécessaires. Les gants protégeront vos doigts du mastic dont vous allez devoir malaxer pour atteindre une couleur unique. Le mastic doit être pressé et former un cordon autour de la zone de fuite.

Si vous utilisez des gants en latex, il est possible que le mastic se soulève. Afin d’éviter ce désagrément, les gants doivent être humidifiés avec de l’eau.

Si vous optez pour la bande antifuite, il faut suivre l’instruction sur l’emballage. Appliquer comme un pansement autour de la zone de fuite, deux couches superposées assurent un meilleur maintien. Vous devez attendre que la bande soit séchée avant de remettre en marche le circuit d’eau.

yhs-yhs_non_asus_launcher_searchbar

yhs-yhs_non_asus_launcher_searchbar

yhs-yhs_non_asus_launcher_searchbar


Partager cet article