Comment réduire sa facture énergétique ?

Une étude réalisée par le Bureau d’Etude Thermique Cardonnel a démontré que l’installation d’une véranda pouvait permettre d’économiser jusqu’à 28% d’énergie. Combiné à un système de chauffage efficace et économique ainsi qu’à une bonne isolation, c’est la méthode idéale pour réduire ses dépenses énergétiques.

Comment réduire sa facture énergétique ?

La véranda : une zone de tampon thermique

Suite au succès de la véranda en aluminium, une étude (demandé par le SNFA, Organisation des professionnels de la menuiserie en aluminium) a démontré que quelque soit sa configuration, son installation bénéficie à son propriétaire en faisant diminuer les dépenses énergétiques de son habitat. Bien entendu, l’efficacité dépendra en grande partie de l’orientation de la véranda et de la situation géographique de la maison. Ses larges baies vitrées emmagasinent la chaleur des rayons du soleil avant de la redistribuer dans toute la maison. Il est tout de même conseillé de délimiter cette zone à l’aide d’une ouverture coulissante ou de l’équiper d’un système de chauffage pour se parer contre les jours où le soleil décide de ne pas se montrer.

Maîtriser sa consommation avec les plinthes chauffantes

Fonctionnant sur le principe du mur chauffant, c’est un système de chauffage qui permet d’obtenir une température de confort agréable dans toute la maison tout empêchant le froid extérieur de rentrer (évitant ainsi la désagréable sensation de mur froid). Équipé d’une sonde qui analyse son environnement plusieurs fois par seconde, le radiateur plinthe est capable d’adapter sa consommation d’énergie en fonction de sa température de consigne et des besoins réels de l’atmosphère ambiante. Ce procédé issu de la domotique permet de maîtriser ses dépenses énergétiques et d’éviter la surconsommation.

Bien isoler son habitat

La mauvaise isolation d’un foyer est responsable d’importantes pertes de chaleur et donc d’une hausse des factures de chauffage. 20 à 30% de la chaleur peut être perdue par le toit, 10 à 15% par les fenêtres et environ 20%  par les sols et les ponts thermiques. Différents types d’isolants et de poses existent, chacun possédant leurs avantages et inconvénients, c’est pourquoi il est conseillé de faire appel à un professionnel pour cibler ses besoins et passer à l’œuvre. Si vous êtes sensible à l’écologie, il vous est possible d’avoir recours à un isolant naturel de type chanvre ou lin.


Partager cet article