Un point sur les scies électroportatives

Les outils électroportatifs utilisés pour les opérations de sciage sont la scie sauteuse, la scie circulaire et la scie sabre.

Ces machines se révèlent indispensables dès qu'un bricoleur entreprend des travaux importants. La scie électrique vient immédiatement après la perceuse dans l'équipement électroportatif. Avec les précautions d'usage, ces machines sont peu dangereuses.

Un point sur les scies électroportatives

Utiliser une scie circulaire

La première des choses est d'apprendre à monter et à démonter les lames. Desserrez d'abord la vis de blocage à l'aide de la clé fournie avec la machine. La lame se glisse sous le capot protecteur et s'adapte sur l'axe. Placez-la dans le bon sens: une flèche sur la lame indique le sens de rotation (de bas en haut à l'avant de la scie). Maniez toujours les lames de scie avec précaution, en portant des gants.

Le couteau diviseur pour mieux scier

À l'arrière de la lame se trouve une pièce métallique, que l'on découvre en rentrant la protection de la lame : c'est le couteau diviseur qui tient écartées les parties sciées afin qu'elles ne bloquent pas la lame en se resserrant dessus. Le réglage de ce couteau doit être effectué à chaque changement de lame : l'écartement maximal entre le bas du couteau et le bas de la lame est de 3 mm  une vis manœuvrée par une clé (à six pans en général) permet de modifier la position de ce couteau.

La profondeur de coupe varie : elle dépend de la position de la semelle qui s'appuie sur la pièce à couper par rapport à l'axe de la lame. Elle se règle le plus souvent manuellement, grâce à une petite manette, placée en regard d'une échelle graduée. Pour effectuer des coupes parallèles au chant d'un panneau, on peut régler et bloquer un guide de coupe latéral gradué. Ce papillon de blocage permet de régler la hauteur active de la lame, déterminée par la profondeur de coupe désirée.

Scier en sécurité

Pour scier en toute sécurité, il faut que la pièce à couper soit très solidement fixée entre les mâchoires d'un étau, par exemple, ou avec un serre-joint. Avec une machine filaire, attention à la position du câble de raccordement : le sectionnement du câble par la lame de scie peut avoir de graves conséquences. Utilisez un câble court de préférence (cela lui évite de traîner dans l'atelier) et contrôlez toujours sa position avant de scier. Appuyez sur la gâchette de mise en marche.

Certaines machines ont un démarrage progressif. Attaquez franchement la coupe en suivant le tracé. Ne poussez pas Ce système, avec son écrou de blocage, sert à régler l'angle d'inclinaison de la lame de la scie circulaire. N'appuyez pas fortement sur la scie : il faut que la lame ait le temps de couper. Certains modèles de scies permettent une puisse très efficace même en appuyant sur l'outil, voir sur scie-info. Lorsque l'effort demandé est trop important (trop grande dureté du matériau, obstacle imprévu, resserrement du bois sur la lame), il arrive que la lame se bloque.

La plupart des scies circulaires sont équipées d'un système qui permet au moteur de fonctionner normalement en cas de blocage. La scie circulaire doit être tenue à deux mains : l'utilisateur se place de préférence sur la gauche de la pièce à scier  il tient la poignée de la main droite et guide la progression de la gauche en maintenant la semelle. Les protections que comporte la scie sont importantes et efficaces  il convient cependant de faire très attention à la place des mains  il vaut mieux les poser sur la machine.

Redoublez d'attention si vous travaillez avec un aide. La plupart des accidents surviennent à cause du mauvais arrimage d'une pièce, qui bascule en entraînant la scie. Toutes les scies circulaires comportent un guide latéral : il s'agit d'une pièce métallique, fixée sur la semelle,se terminant en angle droit avec le plan de la semelle. Ce guide latéral permet de s'appuyer sur un chant pour découper une pièce en longueur (délignage). Il sert à la réalisation de coupes en bout pour les assemblages de grosses pièces. Pour les coupes en biais ou au milieu d'un panneau, il faut se passer de guide de coupe ou utiliser une règle en bois aux chants bien dressés, à fixer par des serre-joints.

Ce guide de coupe est souvent gradué, ce qui facilite le travail. La semelle de la scie est inclinable, grâce à une petite manette de commande avec graduation. Ce dispositif (dont sont dotées la plupart des scies) permet de réaliser des découpes inclinées très facilement (coupe d'onglet, par exemple).


Partager cet article