La maison basse énergie : un cas concret


Les tendances actuelles démontrent que les maisons basse énergie sont de plus en plus appréciées par les ménages qui ambitionnent d’entreprendre la construction de leur maison. La raison de cet engouement encore récent trouve son origine dans les avantages environnementaux et économiques de ce type d’habitation.

La maison basse énergie : un cas concret


Pour rappel, la maison basse √©nergie est une maison qui a √©t√© pens√©e de mani√®re √† diminuer la consommation √©nerg√©tique des m√©nages en l‚Äôisolant de mani√®re plus performante et en y installant des syst√®mes de chauffage plus performants. Ces maisons basse √©nergie ont donc un co√Ľt suppl√©mentaire par rapport aux maisons traditionnelles mais elles permettront √©galement de r√©aliser des √©conomies sur le long terme.

L’ossature bois pour réaliser des économies

Pour contrebalancer les investissements r√©alis√©s pour obtenir une habitation basse √©nergie, il est possible pour les m√©nages de se tourner vers une ossature bois plut√īt qu‚Äôune ossature traditionnelle en ma√ßonnerie. En effet, les ossatures bois peuvent √™tre mont√©es en moins d‚Äôune semaine et offrent de tr√®s bonnes performances alors que les maisons en ma√ßonnerie demandent 2 √† 3 mois de travail pour √™tre mise sur pied. Il est donc possible de diminuer la dur√©e de travaux ainsi que les frais inh√©rents en optant pour une maison basse √©nergie √† ossature bois.

Un cas concret de maison basse énergie à ossature bois

On entend beaucoup parler des maisons à ossature bois mais beaucoup de ménages se demandent souvent à quoi elles peuvent bien ressembler. Afin de lever tous les doutes, nous proposons ci-dessus un exemple de maison très basse énergie à ossature bois située à Liège. Cette maison est dotée d’une ossature bois de 235 mm (en général, elles oscillent entre 140 et 350 mm) dont l’isolation est en cellulose insufflée, ce qui permettra à l’habitation d’être très peu énergivore.

Plus d’infos sur maisonspatze.be