Les différents types de pompes de relevage

Beaucoup de propriétaires doivent trouver des solutions à la problématique suivante : de l’eau à évacuer se trouve à un niveau inférieur au point de raccordement ou de refoulement. La pompe de relevage est une solution qui permet aux consommateurs de vider l’eau d’une piscine, d’assainir une cave inondée ou encore d’installer une station de relevage des eaux usées. Dans les lignes qui suivent, découvrons les moyens dont disposent les propriétaires pour raccorder leurs équipements et les potentiels écueils auxquels ils peuvent être confrontés si le dispositif n’est pas correctement entretenu sur la durée.

Fonctionnement de la pompe de relevage

La pompe de relevage est un appareil qui a pour fonction de relever l’eau jusqu’à une certaine hauteur. Celle-ci est pourvue d’un réservoir chargé d’accueillir l’eau jusqu’à ce qu’elle soit propulsée vers sa destination. La pompe de relevage assure sa mission grâce à l’énergie électrique qui permet à son moteur ou à sa turbine de fonctionner, à l’origine de la puissance hydraulique nécessaire pour faire remonter l’eau vers son point de refoulement.
Il existe des modèles de pompe de relevage automatiques et d’autres à fonctionnement manuel. Pour avoir suffisamment de choix entre les différentes marques, puissances et granulométries, vous pouvez commander votre pompe de relevage chez Motralec. Le spécialiste vous équipera d’un matériel de qualité en phase avec vos besoins.

Les différents types de pompes de relevage

Modèle automatique ou manuel ?

La pompe automatique se met en marche quand la cuve est pleine et se stoppe lorsque le flotteur revient à sa position initiale, ou au-dessous d’un niveau précis, ce qui l’affranchit d’un état de surchauffe et de surveillance. Elle est donc plus adaptée aux stations de relevage et à une utilisation régulière. À l’inverse, la pompe à utilisation manuelle exige une intervention afin de la mettre en marche ou l’arrêter, pour éviter qu’elle ne s’abîme à la suite d’un drainage prolongé d’air. Elle est plus adaptée aux utilisations ponctuelles comme le vidage de puisards, de piscines ou de caves.

La puissance et la granulométrie

Selon le type d’eau à acheminer, vous devrez également privilégier certains modèles. Certains permettent d’évacuer les eaux claires et potables vers les étages supérieurs d’un logement ou d’un immeuble par exemple, tandis que la pompe de relevage pour eaux usées ou chargées a la capacité de transporter des liquides contenant des déchets organiques (moyenne à grosse granulométrie) comme le contenu d’une fosse septique par exemple.
Nous vous recommandons en premier lieu de vous attarder sur le diamètre de passage des eaux. Choisissez un profil de turbine qui ne risque pas d’être ralenti par le poids de l’eau, ensuite, les déchets contenus dans les eaux à évacuer ne doivent pas obstruer le passage. Tenez pour cela compte du débit de la pompe, qui devra en plus s’adapter au volume de la cuve.
Enfin, la hauteur manométrique vous renseignera sur la hauteur maximale possible entre l’arrivée d’eau dans la cuve et le point le plus haut du refoulement.

Une station de relevage connectée

Vous avez déjà possédé une station de relevage dont les pompes se sont bouchées à plusieurs reprises, entraînant des fuites d’eaux usées ? Ce genre de désagrément a bien moins de chances de se manifester avec un équipement connecté. En effet, la Wilo-Rexa SOLID-Q a la faculté de détecter les colmatages. Plusieurs algorithmes peuvent anticiper un blocage de la roue et prémunir les incidents en initiant automatiquement des cycles de nettoyage de la pompe. Pour autant, l’installation n’est pas complexe à mettre en place : le raccordement de la pompe s’opère aisément avec l’interface ethernet, et au moyen de Google Chrome ou d’un autre navigateur web, l’opérateur a la possibilité de surveiller la pompe à distance ainsi que de la prendre en main.
Ce modèle en particulier archive également des données pouvant s’avérer instructives pour son utilisateur et l’éventuel réparateur. On songe entre autres aux températures des bobinages et roulements, aux indices de performance du variateur de fréquence ainsi qu’au niveau de remplissage de la chambre.

Un contrôle à distance

Le moteur à haut rendement dont est équipée la Wilo-Rexa SOLID-Q par exemple permet une optimisation des coûts énergétiques, y compris lorsque le niveau de charge est partiel. Le système inhérent à cette pompe de relevage bénéficie des technologies les plus récentes de moteur et d’hydraulique, en introduisant une régulation intelligente jusqu’à 4 pompes en simultané. Chacune d’entre elles intègre des éléments électroniques similaires, de telle sorte que si la pompe maître fait l’objet d’une maintenance ou est victime d’une défaillance, l’une de ses homologues est capable de la remplacer et de prendre automatiquement le contrôle du système, ce qui prévient de nombreux risques.

Les pannes et l’entretien des pompes de relevage

En prenant connaissance des éventuels dysfonctionnements qui peuvent affecter votre station, vous êtes davantage en mesure de réagir avec sang-froid. Cela étant, l’idéal reste de prendre soin de vos installations et de les faire contrôler périodiquement par un expert en la matière.

Les origines des défaillances

Votre équipement est victime d’une panne ou son rendement n’est pas optimal ? L’origine du problème est variable, il peut s’agit d’une surcharge ou d’une surtension électrique, occasionnée par la défaillance d’un dispositif interne, un bouchon ou une mauvaise connexion. Un électricien ou une personne disposant de connaissances dans le domaine peut s’occuper de contrôler les tensions sur tous les points de branchement à l’aide d’un outil spécifique. Cette initiative permet de repérer la zone du court-circuit et d’y remédier. La réparation passe alors par le remplacement du dispositif hors service ou le raccord du branchement.

Les différents types de pompes de relevage #2

Songez aussi à l’éventuelle obstruction des conduits de votre installation. En effet, les conduites internes de la pompe sont susceptibles de se boucher par l’accumulation de particules de plus ou moins grosse taille. Généralement, le débit baisse progressivement, mais la station continue à être opérationnelle, puis lorsque l’obstruction est totale, l’installation ne peut plus fonctionner.

Se prémunir du risque calcaire

Comme nous l’avons expliqué dans une première partie, la pompe de relevage constitue une solution pratique et pérenne pour évacuer les eaux usées claires domestiques, qu’il s’agisse de les acheminer vers un niveau plus élevé ou vers un endroit éloigné de l’habitation. Cela étant dit, ces mêmes eaux sont source d’accumulation de calcaire, ce qui occasionne progressivement un entartrage des canalisations et de la pompe. Une vérification régulière des filtres et un entretien du système de plomberie sont nécessaires pour garantir un bon fonctionnement.
La réponse que les propriétaires peuvent apporter à cette problématique ? Le recours à un adoucisseur d’eau ! Dans une optique de prévention, SoluCalc par exemple (adoucisseur CO2 sans sel) améliore la longévité des installations en décalcarisant naturellement l’eau. Ce dispositif est également écologique, car il ne déverse pas de sel dans l’environnement et préserve les propriétés minérales de l’eau. Ce type de solution de traitement de l’eau est avantageux économiquement sur le long terme et n’exige pas d’entretien particulier.

different type de pompe relevage

different type de pompe relevage

different type de pompe relevage