Kit solaire : revendre ou autoconsommer ?


Vous êtes un producteur d’électricité si vous disposez de panneaux photovoltaïques sur le toit de votre maison. Dans ce cas, la question qui se pose alors est celle de l’usage : faut-il autoconsommer ou revendre l’énergie produite ? À vrai dire, vous avez plutôt le choix entre 3 options qui sont la revente totale, l’autoconsommation et la revente partielle. Que vaut chacune de ces solutions ?



L’autoconsommation

L’autoconsommation est dans la plupart des cas la première raison pour laquelle les propriétaires optent pour l’installation d’un kit solaire. Les ménages français font de plus en plus ce choix et puisqu’il offre de nombreux avantages. Produire votre propre énergie vous permet de disposer d’une certaine autonomie électrique et de ne plus dépendre des fournisseurs d’énergie.

Cette solution vous permet ainsi de réduire considérablement vos dépenses énergétiques et de faire des économies sur vos factures mensuelles. De plus, le coût de l’énergie que vous produisez sera garanti de 25 à 30 ans en fonction de la solidité de votre matériel. Par contre, si vous continuez de vous approvisionner chez EDF par exemple, le tarif est susceptible d’augmenter. D’ailleurs, une hausse de 40% du prix est déjà prévue sur une durée de 8 ans.

S’il y a beaucoup de personnes dans votre logement, les installations solaires vous assureront une grande rentabilité. Si vous ne disposez pas encore de kit solaire, alors faites appel à des experts comme monkitsolaire qui proposent du matériel de qualité à installer soi-même. Enfin, notez que l’autoconsommation est une manière de soutenir l’écologie et de participer à la préservation de l’environnement. Vous adoptez ainsi un comportement écocitoyen.

Kit solaire : revendre ou autoconsommer ?

La revente

Vous avez également la possibilité de revendre intégralement l’énergie produite par vos panneaux solaires afin que celle-ci soit réinjectée dans le réseau électrique. Dans ce cas, vous percevrez un revenu annuel selon le nombre de kWh que vous aurez produit.

Ainsi, votre électricité sera vendue à un fournisseur d’énergie sur le marché. On distingue des acteurs comme Ekwateur et EDF qui rachètent l’énergie électrique à un prix minimum subventionné par le gouvernement à travers une obligation d’achat. D’autre part, il y a les fournisseurs qui pratiquent des tarifs libres et dont le rachat se fait sous certaines conditions. C’est le cas de ceux qui ne rachètent que l’énergie des producteurs qui sont leurs clients.

L’avantage de la revente d’énergie électrique est qu’elle vous permet de disposer de revenus annuels en fonction de votre production. Cette somme pourra ainsi vous servir dans vos diverses dépenses. De plus, vous profitez de la prime d’intégration au bâti dans le cas d’une vente totale. Vous pourrez la percevoir à chaque kWh que vous aurez vendu. Toutefois, il faut noter que cette prime baisse chaque trimestre, de même que le tarif pour les nouveaux contrats d’achat.

Vous l’aurez compris, les avantages de la revente totale sont uniquement d’ordre financier. Par conséquent, cela ne permet pas de combler directement vos besoins en énergie. Même si vous choisissez de revendre la totalité de votre production, votre logement aura en effet toujours besoin d’approvisionnement en énergie. Vous devrez alors vous rabattre sur un fournisseur. Sauf certains cas exceptionnels, il n’est pas intéressant de vendre l’électricité de votre kit solaire alors que vous en avez besoin. Par ailleurs, la revente totale est devenue de moins en moins rentable en raison de l’augmentation constante du prix de l’électricité fournie par le réseau public. Par conséquent, le prix de rachat a tendance à diminuer.

Pourquoi ne pas opter pour la revente partielle ?

Vous avez également la possibilité d’utiliser seulement une partie de l’énergie produite par le kit solaire et revendre le reste. On qualifie cette option d’autoconsommation partielle avec revente de surplus et elle vous permet de bénéficier d’une prime de l’État dont le versement s’étend sur une durée de 5 ans. Le montant de la prime en question dépend de la puissance de votre installation.

Cette option vous permet de profiter d’avantages énergétiques et financiers. D’une part, vous pourrez utiliser l’énergie solaire pour le fonctionnement de vos appareils électroménagers, mais aussi de vos systèmes de chauffage. D’autre part, la revente partielle vous permettra de percevoir un complément de revenus qui pourra vous servir dans vos dépenses et accélérer la rentabilisation de votre investissement.

Comment faire le bon choix ?

Si vous ne savez toujours pas quelle option choisir entre l’autoconsommation et le raccordement, alors il est important de faire le point sur vos besoins et objectifs.

L’emplacement du logement

Si votre maison se trouve dans une zone isolée où le raccordement électrique est impossible ou trop coûteux, alors l’autoconsommation totale est la solution qu’il vous faut. Il vous faudra alors disposer d’un système de production bien structuré avec des batteries qui serviront pour le stockage de l’énergie. Vous devrez aussi réguler votre consommation et veiller au bon dimensionnement de vos batteries pour réduire les risques de pénurie énergétique.

La maximisation de la rentabilité

Vous avez installé des kits solaires et vous voulez maximiser la rentabilité ? Alors, vous pouvez recourir à la revente totale de la production. En parallèle, vous aurez besoin de racheter l’équivalent de votre consommation étant donné que le tarif du contrat d’obligation d’achat est supérieur à celui de la vente réglementaire.

Kit solaire : revendre ou autoconsommer ? #2

La réduction de votre impact sur l’environnement

Si vous voulez limiter votre impact écologique, la meilleure solution pour vous sera la revente partielle. Il s’agira alors d’autoconsommer en temps réel et de revendre le surplus de production. Il faudra alors vous procurer de l’énergie verte auprès des fournisseurs pour combler vos besoins. Il convient cependant de noter que la revente partielle impacte sur le tarif d’achat du kWh qui passe alors de 10 à 15,27 centimes.

Il n’est certes pas facile de choisir entre l’autoconsommation et la revente d’électricité. Vous avez tout de même la possibilité de cumuler les deux grâce à l’option de revente partielle. Dans tous les cas, il est conseillé de prendre le temps de définir vos besoins et vos objectifs afin de faire le bon choix. Dans un cas comme dans l’autre, il faudra vous assurer de mettre en place une installation solaire fiable et efficace.