Le "K " et le "E " d'une maison : définitions

Le ˝K ˝ et le ˝E ˝ d'une maison : définitions


Lorsqu’on cherche Ă  acheter ou Ă  faire construire une maison, on se retrouve très vite face Ă  des tas d’abrĂ©viations en tous genres qu’on ne comprend pas toujours très bien. Par exemple, depuis quelques annĂ©es, on parle beaucoup des coefficients « K » et « E » des maisons qui sont Ă  vendre ou qu’on propose Ă  la construction. Mais que veulent dire ces coefficients ?

Le coefficient « K » : l’isolation

Depuis plusieurs annĂ©es, une directive europĂ©enne oblige les nouvelles habitations Ă  offrir un certain niveau d’isolation thermique aux habitations et c’est le coefficient « K » qui le donne. A la lecture de cette directive europĂ©enne, on remarque qu’aujourd’hui, toute nouvelle habitation se doit d’avoir un « K » infĂ©rieur ou Ă©gal Ă  45. Evidemment, plus cette valeur sera basse, plus ce sera le signe que l’habitation est bien isolĂ©e via les fenĂŞtres, les murs, le toit ou encore les sols).

Si une maison traditionnelle doit avoir un « K » inférieur ou égal à 45, la maison dite « basse énergie » doit offrir au « K » oscillant aux alentours de 30. Comment parvient-on à descendre ce coefficient ? Grâce à un triple-vitrage ou à une isolation plus épaisse par exemple.

Du point de vue de la maison passive, on descend encore d’un cran un niveau de la valeur du coefficient puisque celle-ci oscille entre 10 et 20 !

Le coefficient « E » : l’Ă©nergie

Si le coefficient « K » dĂ©signe la valeur de l’isolation de l’habitation, le coefficient « E » correspond aux prestations Ă©nergĂ©tiques de l’habitation. Et l’Ă©chelle de valeur de ce coefficient n’est pas identique Ă  celui de l’isolation. En effet, la directive europĂ©enne exige que les nouvelles habitations disposent d’un coefficient « E » infĂ©rieur ou Ă©gal Ă  100 (80 pour la rĂ©gion bruxelloise) et plus la valeur sera basse, moins le bâtiment consommera d’Ă©nergie.

A nouveau, si la maison traditionnelle ne peut voir ce coefficient « E » excĂ©der la valeur 100 (ou 80), ce coefficient ne peut dĂ©passer 60 pour les maisons basse Ă©nergie et 30 pour les maisons passives. Comment le faire diminuer ? Grâce au système de chauffage de la maison, Ă  l’Ă©tanchĂ©itĂ© de celle-ci, Ă  sa ventilation ou encore Ă  son utilisation de l’Ă©nergie solaire.

Plus d’informations Ă  dĂ©couvrir ici !