L'isolation écologique : quoi de plus que l'isolation classique ?

Chaque jour, nous entendons parler d’isolation, de performance énergétique, de bien-être dans l’habitat et du respect de la nature… Mais qu’est ce que l’isolation naturelle a-t-elle que l’isolation classique n’a pas ? Voici un bref récapitulatif des ses nombreux atouts !

Pensez à votre confort

La plupart des isolants utilisés aujourd’hui ne sont pas naturels. Et pourtant ! Les isolants écologiques sont beaucoup plus efficaces que les isolants classiques. Tout aussi résistants pour vous protéger contre le froid en hiver, ils se révèlent toutefois beaucoup plus efficaces pour garder votre foyer au frais durant la période estivale grâce au principe de l’inertie.

Pensez à votre santé

Avec les isolants naturels, on tire enfin un trait sur l’humidité et les composés organiques volatiles (COV). Très dangereux pour la santé, ces deux problèmes sont totalement bannis par une isolation écologique et naturelle. L’air intérieur sain et confortable est ainsi durablement instauré dans l’habitat pour assurer un confort optimal à ses habitants.

Pensez à l’environnement et au développement durable

Tant au niveau de leur fabrication et de leur traitement, les isolants naturels ne présentent aucun impact négatif sur l’environnement et ne nécessitent pas l’utilisation de produits chimiques. Par ailleurs, entièrement recyclable, cette solution d’isolation n’implique aucun déchet gênant en fin de vie.


Le respect de la nature n’est donc pas le seul argument de l’isolant naturel pour se faire remarquer ! Bon pour la planète, il est aussi bon pour les foyers et ses habitants puisqu’il ne représente aucun danger et ce de manière durable dans l’habitat.

Vous souhaitez en savoir plus à propos de l’isolation naturelle ?

Le magazine en ligne Comprendre Choisir traite ce sujet sur son site internet spécialisé. Par ailleurs, le site internet Valnat – proposé par Valtech – vous propose de découvrir de manière plus exhaustive les isolants naturels les plus efficaces pour les habitats et les ERP.


Partager cet article