Le gaz : une Ă©nergie en progression et en transition

Au dĂ©but du mois de juin 2015 se dĂ©roulait Ă  Paris le Congrès Mondial du Gaz, un congrès se dĂ©roulant sur cinq journĂ©es avec près de 3.000 dĂ©lĂ©guĂ©s provenant d’environ 80 pays. L’occasion de revenir sur cette Ă©nergie indispensable Ă  l’heure actuelle.

En 2012, le gaz reprĂ©sentait 21% de la demande mondiale en Ă©nergie et, d’ici 2040, cette proportion devrait monter Ă  24%. Une croissance qui dĂ©montre que le gaz est encore indispensable Ă  l’heure actuelle car il s’agit de la seule Ă©nergie fossile en progression et qu’elle est Ă©galement celle qui Ă©met le moins de CO2.

Le gaz : une Ă©nergie en progression et en transition

Des performances toujours plus élevées

Au fur et Ă  mesure des annĂ©es, les performances du gaz se sont toujours dĂ©veloppĂ©es, au point d’intĂ©resser les pays du Moyen-Orient. Un ministre chargĂ© du pĂ©trole en Arabie Saoudite s’est notamment dĂ©placĂ© Ă  un sommet dĂ©diĂ© au gaz en expliquant que cette solution faisait Ă©galement partir du futur Ă©nergĂ©tique du pays.

Si le gaz connait une croissance importante au niveau mondial, c’est Ă©galement une solution très prisĂ©e par les mĂ©nages. En effet, lorsqu’ils doivent remplacer leur chaudière qui se trouve en bout de vie, les mĂ©nages peuvent rĂ©aliser d’importantes Ă©conomies d’Ă©nergie en se tournant vers une chaudière Ă  gaz, voire une chaudière gaz Ă  condensation. A titre d’exemple, le fait de remplacer une installation vieille de 20 ans par une chaudière Ă  gaz nouvelle gĂ©nĂ©ration permettrait de rĂ©aliser des Ă©conomies de combustibles d’environ 30% !

Certaines entreprises sont aujourd’hui spĂ©cialisĂ©es dans l’efficacitĂ© Ă©nergĂ©tique des bâtiments et offrent leurs conseils concernant l’installation de chaudières Ă  gaz, de pompes Ă  chaleur, de chaudières Ă  pellets ou de chaudières Ă  condensation en fonction du profil du mĂ©nage.