Le gaz : une énergie en progression et en transition

Au début du mois de juin 2015 se déroulait à Paris le Congrès Mondial du Gaz, un congrès se déroulant sur cinq journées avec près de 3.000 délégués provenant d’environ 80 pays. L’occasion de revenir sur cette énergie indispensable à l’heure actuelle.

En 2012, le gaz représentait 21% de la demande mondiale en énergie et, d’ici 2040, cette proportion devrait monter à 24%. Une croissance qui démontre que le gaz est encore indispensable à l’heure actuelle car il s’agit de la seule énergie fossile en progression et qu’elle est également celle qui émet le moins de CO2.

Le gaz : une énergie en progression et en transition

Des performances toujours plus élevées

Au fur et à mesure des années, les performances du gaz se sont toujours développées, au point d’intéresser les pays du Moyen-Orient. Un ministre chargé du pétrole en Arabie Saoudite s’est notamment déplacé à un sommet dédié au gaz en expliquant que cette solution faisait également partir du futur énergétique du pays.

Si le gaz connait une croissance importante au niveau mondial, c’est également une solution très prisée par les ménages. En effet, lorsqu’ils doivent remplacer leur chaudière qui se trouve en bout de vie, les ménages peuvent réaliser d’importantes économies d’énergie en se tournant vers une chaudière à gaz, voire une chaudière gaz à condensation. A titre d’exemple, le fait de remplacer une installation vieille de 20 ans par une chaudière à gaz nouvelle génération permettrait de réaliser des économies de combustibles d’environ 30% !

Certaines entreprises sont aujourd’hui spécialisées dans l’efficacité énergétique des bâtiments et offrent leurs conseils concernant l’installation de chaudières à gaz, de pompes à chaleur, de chaudières à pellets ou de chaudières à condensation en fonction du profil du ménage.


Partager cet article