Quand faut-il remplacer sa chaudière ?

Votre chaudière n’est pas éternelle, et vous avez peut-être commencé à constater une baisse de ses performances, un chauffage moins important ou quelques pannes. Inutile d’attendre plus longtemps au risque de vous retrouver sans chaudière et devoir en racheter une à la hâte : comparez dès maintenant les professionnels pour faire le meilleur choix le moment venu !

Changer sa chaudière : à quel moment ?

Selon les professionnels, il est recommandé de changer sa chaudière tous les 15 ans, cette moyenne pouvant s’étendre à 25 ans si votre chaudière est très performante. Cependant, il est inévitable qu’après plus de 10 ans, les performances de votre chaudière diminuent petit à petit.

Quand faut-il remplacer sa chaudière ?

Comment voit-on qu’une chaudière commence à rendre l’âme ? Les principaux signaux d’alarme sont les pannes récurrentes, la mise en sécurité, un bruit plus fort qu’à l’accoutumée et une hausse de la consommation d’énergie. Tous ces éléments laissent penser que sa prochaine panne pourrait lui être fatale. De plus, les réparations coûtent cher et si elles sont fréquentes, il vaut peut-être mieux la remplacer.

Si vous réalisez un entretien annuel de votre chaudière, le professionnel surveillera les performances de votre chaudière et pourra vous signaler lorsque votre chaudière montre des signes de faiblesse. Il est admis qu’en dessous de 75% de rendement, changer de chaudière est envisageable.

Les modèles actuels de chaudière offrent un rendement élevé grâce aux innovations les plus récentes. Elles vous permettent également d’économiser de l’énergie : l’environnement et votre facture d’électricité vous remercient ! En effet, il est possible d’économiser jusqu’à 50% sur votre facture de chauffage, notamment grâce au dispositif de régulation et de programmation.

Choisir le meilleur type de chaudière

Technologies

  • Chaudière gaz à condensation : Cette technologie est préconisée grâce à sa performance et sa faible pollution. Il est possible d’économiser entre 20 et 30% sur la facture de chauffage, tout en ayant un rendement de 110% grâce à son utilisation moindre de combustibles. Son installation nécessite d’être raccordée à un réseau des eaux usées à cause de la condensation.
  • Chaudière basse température : Econome en énergie, la chaudière basse température a un meilleur rendement qu’une chaudière classique, tout en réduisant les émissions de CO2. Vous pouvez économiser jusqu’à 20% sur votre facture. La pose est rapide si vous disposez d’un circuit de chauffage central. Le rendement d’une chaudière gaz basse température est d’environ 91%, ce qui montre la performance de cette chaudière.

Combustibles

  • Bois : Le chauffage au bois est un chauffage écologique qui permet de réduire les émissions de gaz à effets de serre. De plus, c’est un combustible accessible.
  • Gaz naturel : Le gaz naturel est l’énergie fossile la plus propre avec une faible émission de CO2 lors de sa combustion. Il ne nécessite pas d’espace de stockage et le ravitaillement se fait automatiquement.
  • Fioul : Les chaudières au fioul ont en général un rendement de 87%. Son installation est bon marché et permet de recevoir des aides financières. Malheureusement son impact environnemental est important avec un fort rejet de CO2.


Partager cet article