Ce qu’il faut savoir sur l’entretien des orchidées

Avec plus de 1000 genres et 27 000 espèces différentes, les orchidées forment l’une des familles les plus étendues au monde. Il est aujourd’hui devenu commun de cultiver une ou plusieurs orchidées chez soi, pourtant l’Europe n’est un habitat naturel que pour peu d’espèces d’orchidée puisque celui-ci est bien souvent les zones tropicales. Il faut donc prendre cette donnée en compte car la plante n’aura pas les mêmes besoins que n’importe quelle autre fleur.

L’endroit où placer une orchidée

L’endroit où placer son orchidée est primordial, pour vivre dans des conditions idéales une orchidée demande une chaleur relativement élevée (entre 18 et 23°C) et une hygrométrie élevée. Elle a également besoin d’une source de luminosité mais sans soleil direct qui brûlerait ses feuilles (derrière une fenêtre avec rideau peut être un endroit idéal)

Quel pot et quel substrat pour son orchidée ?

Tout d’abord à la différence de bien d’autres plantes les orchidées aiment se sentir à l’étroit dans leur pot, le pot devra donc être relativement petit sans être dans l’excès afin que votre orchidée n’étouffe pas. L’orchidée demande également un substrat spécifique, un terreau « de base » ne suffirait également pas à combler ses besoins il faut donc le composé soi-même par exemple avec de la laine de roche, des billes d’argiles, de la fibre de coco, des écorces de pin, etc. Il existe également des substrats tout fait dans le commerce mais il est souvent préférable de le composer soi-même.

L’arrosage et l’engrais nécessaire pour une orchidée

L’arrosage d’une orchidée ne s’effectue pas non plus de la même façon que pour toutes vos autres plantes, c’est l’étape la plus importante dans l’entretien d’orchidée, c’est également très probablement la première cause de perte chez les orchidées.

L’arrosage doit être composé d’une vaporisation d’eau (si possible non calcaire) quotidienne et d’une immersion dans l’eau (dans un évier ou une bassine remplie) jusqu’à ce que plus aucune bulle d’air ne s’échappe du substrat, cette étape est à répéter environ tous les 8 jours en période de floraison et tous les 15 à 20 jours en temps normal. La plante doit absolument être égouttée après cette immersion, de l’eau stagnant dans le fond du pot en contact avec les racines entraînera le pourrissement des racines. Si vous pensez avoir arrosé trop fréquemment votre plante ou l’avoir mal égoutté et que vous constatez que votre plante commence à dépérir et que les racines noircissent et deviennent molles il faut agir au plus vite pour la sauver, la seule solution est de couper les parties moisies et de traiter la plante dans une solution d’ailette puis de la rempoter dans un substrat neuf.
Une orchidée ne demande pas nécessairement d’engrais, mais son utilisation est tout de même conseillée, si vous souhaitez donner un apport d’engrais à votre plante, il doit être effectué lorsque le substrat est encore humide environ toutes les 3 semaines au printemps et en automne et toutes les semaines en été, l’engrais n’est pas nécessaire en hiver. Il existe des engrais « spécial orchidée » vendus dans le commerce, mais ces engrais sont souvent mal dosé, vous pouvez également donner à votre orchidée un engrais « basique » à condition d’être beaucoup plus dilué que pour une autre plante. Attention à ne pas sur-doser l’engrais, cette surdose pourrait être fatale, tandis qu’un manque n’aura que peu de conséquence.

Cliquez sur le lien pour en savoir plus sur l’entretien des orchidées


Partager cet article