Entretenir son gazon avec une tondeuse hélicoïdale

En se démarquant des tondeuses à lames rotatives, les tondeuses hélicoïdales reviennent au goût du jour. Elles ont toujours rencontré un succès auprès des jardiniers d’Angleterre (d’où elle est originaire), et des jardiniers français les plus exigeant (parcs de châteaux, greens de golfs). Aujourd’hui, la qualité des gazons entretenus avec une tondeuse hélicoïdale fait envie aux particuliers qui y voient un moyen d’embellir et de mettre en valeur leur jardin.

Origine du système de coupe à lames hélicoïdales

C’est vers 1830 que ce style de tondeuse à cylindre de coup est apparu. Le mécanisme est simple : en tournant sur un axe horizontal, une lame vient rencontrer une contre-lame.
 Au fil des années, ce système a été remplacé par les tondeuses à lames rotatives qui sont les plus répandues de nos jours.

Utilisation actuelle

Néanmoins, les tondeuses hélicoïdales ont toujours été utilisées par les jardiniers désirant obtenir une pelouse parfaite au sein de leur jardin, pour entretenir le gazon autour des châteaux, ou embellir le gazon de parcs. Les terrains de sports nécessitant une pelouse de qualité sont également tondus avec le système de lames hélicoïdales. L’exemple le plus exigeant est le green de golf, où la régularité du gazon est primordiale, mais les terrains de football, où la résistance est un enjeu, sont aussi tondus par des tondeuses hélicoïdales.

Avantages

La tondeuse helicoidale, capable de tondre au ras du sol, a une netteté de coupe supérieure aux tondeuses à lames rotatives. Le brin d’herbe, soigneusement coupé et non arraché, est ainsi en meilleure santé. Le passage du rouleau (qui équipe la majorité des modèles) permet l’enracinement du gazon, et augmente en conséquence sa densité.

En résumé

L’utilisation d’une tondeuse hélicoïdale est recommandée aux amateurs de beaux gazons, et autres jardiniers souhaitant embellir leur jardin avec une belle pelouse. Après plusieurs tonte, et un entretien régulier, le gazon sera fortifié et plus esthétique.


Partager cet article