Connaissez-vous les lampes de Bernard-Albin Gras ?

Bernard-Albin Gras était un français né à la fin du XIXe siècle. Architecte, ingénieur et désigner il est surtout connu pour être le créateur d’une série de lampes de bureau. Sa première lampe était très étonnante et ne ressemblait à rien d’existant à l’époque (1921).

La lampe a été dessinée pour être très robuste, Gras n’utilisa aucune vis ou soudure pour son assemblage. Son pied est articulé et permet donc une orientation très précise de la lumière. Gras conçut plusieurs lampes qui avaient toutes un usage spécifique, il a décliné sa lampe afin qu’elle s’adapte chaque fois au mieux à sa fonction. Elles portent un numéro comme nom : la 201 se fixe par serrage, la 205 est une lampe de bureau sur pied, la 215 un lampadaire…

Connaissez-vous les lampes de Bernard-Albin Gras ?


Destinée dans un premier temps à trôner dans le bureaux d’études, elle va séduire un public inattendu et se retrouver dans les intérieurs les plus chics de l’époque. Le non moins célèbre architecte Le Corbusier sera enthousiasmé par cette lampe, il contribuera à la faire sortir des bureaux, ateliers et autres laboratoires en les plaçant dans de nombreux projets. Elle se retrouve également dans les ateliers de grands peintres comme Braque et sera très utilisée en décoration d’intérieurs.

Les lampes Gras seront fabriquées jusqu’en 1970 sous le nom de Lampe Ravel Clamart. Pendant de nombreuses années la fabrication a été interrompue pour reprendre il y a peu pour le bonheur des amateurs de design (les lampes Gras sont maintenant éditées par DCW).

Les amateurs de lampes vintage préféreront certainement un exemplaire original, il est possible d’en trouver sur le marché des luminaires d’occasion (ces lampes sont vraiment très solides) mais les lampes Gras sont très prisées par les collectionneurs et leurs prix peut parfois être très élevés. Donc si vous souhaitez décorer votre intérieur avec une telle lampe design il vous faudra faire preuve de patience et visiter de nombreux magasins de luminaires d’occasion.


Partager cet article