Chauffage : quelles solutions pour réaliser des économies ?

L’été indien nous fait un peu oublier la rentrée et la saison hivernale qui arrive. C’est néanmoins le moment de penser à rénover son chauffage pour être prêt pour l’hiver. Quelle est la solution la mieux adaptée à votre situation ? Rester au gaz ou passer à l’électricité ? Voici quelques conseils pour vous aider dans vos recherches.

La transition énergétique nous pousse peu à peu à adopter des modes de consommation plus responsables afin de préserver la planète, notre environnement et d’assurer notre avenir. Le chauffage des bâtiments représente environ 30% de la consommation d’énergie finale de la France. Au vu des objectifs ambitieux que la France c’est fixée, diviser par deux la consommation finale d’énergie d’ici à 2050, l’isolation des bâtiments et la rénovation des modes de chauffage sont une priorité.

Gaz ou électricité ?

Le prix du kWh d’électricité (0.15€) est en 2016 en moyenne 2.5 fois plus élevé que celui du gaz (0.06€) en fonction des fournisseurs d’énergie. Cela est dû à une baisse régulière du prix du gaz et des énergies fossiles en générale depuis 4 ans, contre une hausse régulière du prix de l’électricité pendant cette même période. Et ça n’est pas près de s’arrêter, EDF a annoncé une augmentation de 3 à 5% par an de ses tarifs, tandis que les experts en énergie ne prévoient une remontée du cours du pétrole et du gaz qu’à partir de 2020.

Donc si vous êtes déjà équipé d’une chaudière gaz, remplacez-là par un modèle récent à condensation, ou à micro-cogénération qui vous permettra à la fois de chauffer votre logement et de produire de l’électricité. Si vous êtes chauffé au fioul, votre facture s’est largement allégée depuis 4 ans, et vous avez remis à plus tard vos projets concernant le chauffage. Les énergies fossiles bon marché, ça n’est pas une bonne nouvelle pour la planète mais ça l’est pour votre portefeuille.

Si vous êtes chauffé à l’électricité, inutile de passer à une chaudière gaz. A moyen terme le prix du gaz va remonter et vous n’aurez pas le temps de rentabiliser votre investissement. Orientez-vous plutôt vers des solutions alternatives et écologiques, chauffage au bois ou pompe à chaleur.


Le chauffage au bois

Si vous vivez dans un pavillon vous avez peut-être la possibilité d’installer une chaudière à bois (granulés ou plaquettes). C’est de loin la solution de chauffage la plus écologique et la plus économique mais les coûts d’installation sont assez élevés. Si vous êtes déjà équipé d’un chauffage central, il faudra adapter la chaudière à votre réseau (entre 15 et 20 000€). Si vous n’avez pas de réseau de radiateurs à eau, il faudra le créer en plus.

Autre alternative, le poêle à bois (à granulés ou à bûches) qui peut s’adapter dans tous les logements qui disposent d’un conduit d’évacuation de fumées. En appoint de vos radiateurs, un poêle peut néanmoins être dimensionné pour chauffer l’ensemble du logement et même les chambres à l’étage grâce à des répartiteurs de chaleur. Le coût est très variable en fonction des besoins qui sont satisfaits. Il peut aller de moins de 1000€ à plus de 10 000€.

Dernière option, vous avez une cheminée à foyer ouvert, vous pouvez multipliez son rendement par 6 et couvrir de 50 à 100% vos besoins de chauffage en installant un insert.

Chauffage : quelles solutions pour réaliser des économies ?


Les pompes à chaleur

Il y a deux grandes familles de pompes à chaleur, la géothermie qui puise la chaleur dans la terre ou l’eau et l’aérothermie qui puise la chaleur dans l’air.

Les solutions géothermiques sont les plus économiques mais aussi celles qui nécessitent le plus d’investissements. L’installation des capteurs nécessite une étude des sols et une surface de jardin assez importante. La pompe à chaleur pourra être reliée à votre système de chauffage central existant ou à un plancher chauffant/rafraichissant dans le cas d’une construction neuve ou d’une grosse rénovation.

Les solutions aérothermiques sont mieux adaptées à la rénovation. La pompe à chaleur Air/eau s’adaptera facilement en remplacement de votre ancienne chaudière et la pompe à chaleur Air/air (climatisation réversible) sera parfaite en remplacement de vos vieux radiateurs électriques.


Partager cet article