Les alarmes anti-intrusions

Un système d’alarme maison est composĂ© de plusieurs modules dont une centrale d’alarme, de dĂ©tecteurs, d’un dispositif d’alerte et d’un dispositif de commande par tĂ©lĂ©commande ou par clavier.

L’alarme est destinĂ©e Ă  Ă©mettre un signal avertissant d’un danger

Une alarme maison est souvent un dispositif de surveillance Ă©lectronique ou informatique. Il avertira pour signaler une prĂ©sence, une intrusion, une tentative de vol ou mĂŞme la chute d’une personne dans une piscine.

Trois grandes catĂ©gories de ces signaux peuvent ĂŞtre enregistrĂ©es dans le cadre des dispositifs spĂ©cifiquement conçus Ă  travers le  système d’alarme.
Ces catĂ©gories sont classĂ©es suivant les dispositifs Ă©lectroniques et l’analyse des diffĂ©rentes variables de l’environnement Ă  surveiller :

  • Des signaux Ă©mis et entrant dans la catĂ©gorie 1, peuvent indiquer un danger pour la vie d’une personne entraĂ®nĂ©e par une agression, un dĂ©but d’incendie et mĂŞme une noyade.
  • Les signaux Ă©mises et classĂ©es en catĂ©gorie 2 alertent pour informer un danger encouru pour les biens suite Ă  une effraction ou cambriolage ou en cas d’enregistrement d’une haute tempĂ©rature occasionnĂ©e par le feu.
  • Si les dĂ©tecteurs placĂ©s devant les installations des systèmes de sĂ©curitĂ© ne fonctionnent pas correctement ou ne communiquent plus des donnĂ©es, les alarmes Ă©mises en catĂ©gorie 3 attirent l’attention sur la dĂ©faillance de l’installation mĂŞme.

Le système de sĂ©curitĂ© est composĂ© par les dĂ©tecteurs de mouvement placĂ©s Ă  l’entrĂ©e de la maison ou auprès des ouvertures sont les dispositifs communiquant et amorçant l’alarme suivant sa catĂ©gorie. Lorsque tous les variables sont rassemblĂ©s et dĂ©clarĂ©s conformes Ă  une situation de danger, l’alarme est automatiquement dĂ©clenchĂ©e.
Pour éviter que la sirène ne se déclenche, il faudra rapidement composer un code permettant de désactiver les détecteurs de mouvement. Faute de quoi, la sirène se déclenchera pour prévenir tous les riverains ou tous les habitants de la maison.
Ces détecteurs sont des composants modulaires du système.

Une centrale d’alarme centralise les informations provenant des dĂ©tecteurs. Par consĂ©quent, des dispositifs de commandes et un dispositif d’alarme forment le bloc d’un système d’alarme. Pour de petits locaux, il est prĂ©conisĂ© d’adopter le système formĂ© de deux blocs: la centrale avec les dispositifs de commande et les dĂ©tecteurs avec les dispositifs d’alerte.

Il arrive cependant que dans certains cas, le système adopté peut être installé en monobloc, comme dans les systèmes de détection de chute dans les bassins.
Dans certains systèmes adoptĂ©s pour de petits locaux, le dispositif central programme les dispositifs de commande et d’alerte. Les dĂ©tecteurs sont alors les seules parties sĂ©parĂ©es.

Les alarmes anti-intrusions


Dans les systèmes de dĂ©tection de chute dans des bassins, il peut arriver que l’alarme soit monobloc (dĂ©tecteur, centrale, sirène et commande).Un rĂ©seau filaire ou un rĂ©seau hertzien peut transmettre les communications dans les systèmes en plusieurs modules.

La centrale peut ĂŞtre Ă©quipĂ©e d’un transmetteur tĂ©lĂ©phonique alertant un centre de tĂ©lĂ©surveillance avec le rĂ©seau hertzien.
Les dĂ©tecteurs d’intrusion peuvent ĂŞtre des dĂ©tecteurs pĂ©riphĂ©riques pour l’ouverture et la surveillance des pĂ©rimètres Ă  surveiller.

Par ailleurs, les dĂ©tecteurs volumĂ©triques ou infrarouges dĂ©tectant les mouvements Ă  l’intĂ©rieur des pĂ©rimètres Ă  protĂ©ger.