Le parcours de l’eau jusqu’à votre robinet

Faire la vaisselle, prendre sa douche, arroser les plantes… Autant de gestes que vous faites au quotidien machinalement. Oui mais, d’où vient cette eau ?
Voyons un peu son parcours.

Le parcours de l’eau jusqu’à votre robinet

Depuis l’atmosphère

L’eau circule en permanence dans l’atmosphère sur la terre et sous la terre, entraînée dans un cycle sans fin.

Sous l’effet de la chaleur du soleil, l’eau des mers/océans, des fleuves, des rivières… S’évapore et devient de la vapeur d’eau qui forme les nuages qui sont ensuite poussés par le vent. Lorsqu’ils traversent des régions froides, la vapeur d’eau se condense et retombe sur le sol sous forme de pluie, de neige ou de grêle. Lorsqu’elle retombe, l’eau ruisselle sur le sol et vient grossir les fleuves qui eux-mêmes retournent à la mer et le cycle recommence.

Puis de la source au robinet

Pour alimenter une région, nous avons recours soit à de l'eau de surface, soit à des nappes phréatiques. L'eau souterraine est collectée de diverses manières : par des galeries drainantes, par le forage de puits jusqu'au cœur de la nappe phréatique… Mais ces captages sont menacés par diverses sources de pollution comme les nitrates, les pesticides, le rejet d'eaux usées dans les cours d'eau et les nappes phréatiques.

Ainsi l'eau transite dans un centre de traitement où elle sera analysée et traitée afin de s'assurer qu’elle soit potable. Ensuite elle sera amenée au moyen d'aqueducs vers des châteaux d'eau. L'eau sera enfin dirigée dans un réseau de canalisations pour arriver chez l'usager.

Quid des eaux usées ?

Généralement, les eaux usées sont évacuées par un réseau d'égouttage central mais toutes les habitations ne sont pas raccordées au tout à l'égout. Pour ces dernières, la solution est d’avoir recours à une micro-station d’épuration.

La micro-station d'épuration est une solution d'assainissement des eaux usées, qui fait partie des filières d'assainissement individuel. Elle assure à la fois leur prétraitement et leur traitement. Le principe est une dégradation de la pollution par des micro-organismes. Ces bactéries sont favorisées par une oxygénation, créée par un générateur d'air.

L'avantage de la micro-station d'épuration est de ne pas engendrer de mauvaises odeurs, mais aussi de prendre peu de place (moins de 10 m²).

L'installation en zone sensible est possible suivant un avis d'agrément. Pour savoir si vous êtes en zone sensible, il faut consulter systématiquement le SPANC (Le Service Public d’Assainissement Non Collectif ) de votre région.

Pour plus d'informations sur les micro-stations d'épuration, rendez-vous sur atbnet.fr !

le parcours de l\eau jusqu\au robinet

le parcours de l\eau jusqu\au robinet


Partager cet article