Les missions d’un promoteur immobilier

Le promoteur immobilier est un agent aux multiples compétences. Il ne met pas simplement en valeur un bâtiment ou un terrain pour le vendre. Il peut aussi rechercher le financement nécessaire pour l’achèvement d’un projet concernant l’immobilier.

Les missions d'un promoteur immobilier

Les fonctions d’un promoteur immobilier

Ce terme a vu le jour vers la moitié du XXe siècle. Il sert à designer les personnes qui ne s’occupent pas simplement de la construction d’un immeuble. Ils ont également comme mission d’identifier les propriétaires ou les locataires à un bâtiment. En outre, ils peuvent aider pour trouver des sources de financement pour de grands projets. Ainsi, ils sont à consulter par les individus qui envisagent d’investir dans l’acquisition d’un bureau professionnel ou de l’édification d’un complexe hôtelier.

Comme ce travail concerne la construction, le promoteur immobilier s’occupe de dénicher un terrain sur lequel bâtir. Il se charge aussi les formalités administratives liées à l’ouvrage. De plus, il fixe et signe le contrat d’assurance pour que les tiers soient indemnisés en cas de survenance de dommage. Les futurs propriétaires ne font qu’apporter leur contribution pécuniaire. En outre, ce professionnel est le supérieur des artisans qui élèvent le logement. Il supervise le chantier et le respect des délais fixés par les entreprises de construction.

Toutefois, le promoteur peut être le maître d’œuvre délégué. Ici, il est uni par un contrat de mandat. Il assume toutes les tâches d’un promoteur principal sauf la partie financière.

Ce qu’on attend d’un promoteur immobilier

Le promoteur est l’initiateur principal du programme de vendeur d’espaces. Avant de trouver des investisseurs, il doit vérifier la viabilité du plan. Pour cela, il doit étudier plusieurs facteurs. Il doit connaître les opportunités offertes sur le sol choisi. L’endroit doit devenir une nouvelle zone urbaine ou résidentielle afin d’intéresser les gens. Ensuite, il doit chercher un architecte compétent. Ce dernier doit établir un plan architectural qui incitera les potentiels acquéreurs à s’engager dans le projet. Dans le cas où le promoteur tombe directement sur un acheteur, il élabore un contrat de réservation. Ce document mentionne les caractéristiques de la demeure, son prix et la date de signature de la convention définitive. En effet, les actes d’achat et vente sont ratifiés à la fin des travaux.

Quand les morcellements sont achevés, le promoteur lance le projet à l’aide d’une campagne publicitaire. Cette étape est programmée s’il n’y a pas d’occupant dans les nouveaux logements.


Partager cet article
Partagez
Tweetez
+1
Partagez