Installation monte escalier handicapé : quelles aides possibles ?

L'accès aux étages d'une maison est impossible pour une personne qui se déplace en fauteuil roulant. Pour éviter d'aménager le rez-de-chaussée de la maison, la meilleure solution reste encore l'installation d'un monte escalier. Il existe différents fabricants pour ce type de matériels qui ont tous un point commun : un prix souvent inabordable. Vous pouvez, selon certaines conditions, obtenir une participation financière de divers organismes.

Les aides pour l'installation d'un monte escalier

L'agence ANAH (Agence Nationale de l'Habitat) peut être une source d'aides non négligeable. Il faut au minimum que la personne concernée soit titulaire d'une carte d'invalidité. Le site de cette agence peut déjà vous renseigner sur les démarches à effectuer pour obtenir une aide financière dans le cadre de l'installation d'un monte escalier.

installation monte escalier

L'APA est une allocation délivrée aux personnes présentant un handicap de nature à les priver partiellement ou en totalité de leur autonomie. La personne doit être âgée d'au moins 60 ans et faire partie d'un des 4 groupes de la grille AGGIR qui détermine le degré de dépendance.

Facilités financières pour effectuer les travaux

L'installation d'un monte escalier pour personne handicapée peut donner droit à un crédit d'impôt dont le montant peut atteindre 25% de la facture totale des travaux. Les travaux liés à ce type d'installation bénéficie d'une TVA réduite à 5,5% si le logement concerné existe depuis plus de deux ans. Divers organismes sont à votre disposition pour vous renseigner sur les subventions et aides possibles concernant l'installation d'un monte escalier : le centre des impôts, la caisse de retraite dont vous dépendez, la mutuelle ou la sécurité sociale sont des interlocuteurs à consulter pour avoir toutes les informations nécessaires.


Partager cet article