Comment conserver la chaleur à la maison ?

Alors que la Cop21 s'est achevée il y a quelques semaines, plusieurs gestes et astuces du quotidien permettent d'éviter le gaspillage d'énergie. Dans le domaine du bâtiment, la chaleur est l'une des préoccupations principales. Découvrez des conseils pour éviter la perte de chaleur et donc le gaspillage d'énergie.

60% de la chaleur et des milliers de KWh perdus

D'après l'infographie créée par Andrews Sykes, environ 60%  de la chaleur est perdue à travers un bâtiment. Cette dernière s’échappe par différentes parties d’un bâtiment mais aussi par des ouvertures ventilées. L’air entrant et sortant sont responsables de ces pertes thermiques, qui se produisent en 5 lieux :

  • 35% par la ventilation
  • 26% par les fenêtres
  • 22% par le toit
  • 9% par les murs
  • 8% par le sol

Le constructeur de maison en kit

Il est important de comprendre que les pertes de valeurs sont liées à deux grands facteurs :

  • Le bâtiment. La chaleur s'échappe à travers toute partie d'un bâtiment qui est exposé à l'environnement extérieur ou à un espace non chauffé.
  • La ventilation. La chaleur s’échappe d'un bâtiment par des "ouvertures ventilées" comme les fenêtres, les portes, les briques creuses, les conduits et les défauts de construction. Ces pertes thermiques sont dues aux flux d'air entrants et sortants du bâtiment.

Ainsi, pour lutter contre les pertes de chaleur, l'isolation est la solution. Elle peut prendre vie sous différentes formes telles que l'isolation des murs creux ou pleins, l'isolation du sol ou du toit. L'utilisation d'une isolation de fenêtre et de double vitrage permet également de réduire la perte de chaleur.

L’isolation est également un très bon moyen de réduire ses factures. En conservant  la chaleur, la consommation d’énergie est moindre. Mais en plus de l’aspect économique, l’isolation s’avère être un allié de taille en matière d’écologie : quelle que soit la source d’énergie utilisée, la réduction de consommation d’énergie  s’accompagne d’une réduction proportionnelle des émissions de CO2. La conservation de chaleur est donc écolo et s'avère rentable financièrement.


Partager cet article